Comment être efficace en grande voie ? #1/3

[[AC]]
Vaste sujet sur lequel je me lance !

Après moultes expériences et péripéties en grande voie depuis maintenant 3 ans que je pratique, j'ai pu, grâce au CAF & ses encadrants, à des partenaires divers et variés, des stages avec guide, développer quelques automatismes et bonnes (de mon point de vue) habitudes pour être plus efficace!

🫵
Le but de ce post n'est pas de prôner une vérité absolue à appliquer absolument.
Je viens ici proposer quelques astuces permettant, de mon point de vue, d'optimiser vos manipulations en grande voie.

Libre à vous de prendre une astuce, toutes les astuces ou aucune !

Pourquoi être efficace ?

Avant de voir quelles sont les petites astuces, du moins celle que l’on utilise, pour être plus efficace en grande voie, on peut se demander pourquoi c'est important d'être efficace.

Parce que “la grimpe c’est pour le plaisir, pas besoin de courir après l’efficacité” oui c’est vrai mais être efficace ne veut pas forcément dire se presser.

Etre efficace c'est :

  1. 🚀 Envisager des courses de plus grandes ampleurs :
    Être efficace sur 4 longueurs c’est bien, ça fait plaisir, on se sent rapide c'est toujours satisfaisant et ça peut même permettre de repartir dans une deuxième voie de 4 longueurs qui sait ?
    Mais être efficace sur des voies de 8-10 ou + longueurs ce n'est plus “juste” satisfaisant, ça devient ES-SEN-TIEL si l'on ne veut pas finir dans la nuit.
  2. Réduire le temps et donc la fatigue :
    Être efficace c’est passer moins de temps sur la paroi et ainsi réduire la fatigue. Qui dit moins de fatigue dit moins de risque de rater une manipulation, de mal grimper, poser mal une protection, etc.
  3. 🪖 Garantir une sécurité :
    Être efficace c’est avoir des routines et des habitudes. Ces habitudes, dans l’optique où elles sont bien construites et ne mettent pas de côté la sécurité, permettent de garantir que tout est fait comme il faut quand il faut. Elles doivent comprendre des check mutuels et ainsi elles garantissent une sécurité intrinsèque de toutes les manipulation que vous faites.

Comment être efficace et s'améliorer en grande voie ?

Après avoir vu pourquoi c’est important d'être efficace et ce que cela peut nous permettre et nous apporter, je vous propose ici quelques astuces que j’ai développé au fur et à mesure des voies parcourues, des partenaires de grimpe et des stages avec des guides.

🫵
Encore une fois, libre à vous d’en prendre une, plusieurs, toutes ou aucune !

Je n'ai pas la prétention d’apporter une vérité absolue mais simplement des pistes d’améliorations à creuser si vous voulez être plus efficace.

A la fin de cette série d'article, vous trouverez une matrice montrant l'apport en temps de chacune des astuces et la "difficulté" de sa mise en oeuvre.

Ci dessous l'ensemble des pistes & astuces, ordonnée +/- par ordre chronologique d'une sortie :

  • Préparation de la sortie en amont
  • Leash chaussons
  • Communication
  • Chacun dispose de nourriture
  • Un seul sac par cordée
  • Sac bien réfléchi et organisé
  • Grimper en réversible
  • Organisation du baudrier
  • Gestion de la corde
  • Gestion du tirage et dégaines rallongeables
  • Relais sur corde ou prefait
  • Transmission du matériel
  • Enchaînement des rappels

📖 Préparation de la sortie en amont

Plus de la moitié de l’efficacité se joue AVANT la grimpe en elle même

Être efficace en grande voie ne commence pas au moment où l’on met le premier pied sur le caillou, plus de la moitié de l’efficacité se joue AVANT la grimpe en elle même.

Gagner 5 minutes à chaque relais sur 8 longueurs c'est 40min au total. C’est bien mais c’est tout aussi vite perdu par une approche mal préparée, un début de voie dur à repérer, des rappels non trouvés et j’en passe.

Liste de topos escalade devant un ordinateur ouvert sur CampToCamp
Topo papiers & comptes rendus de sortie à regarder attentivement avant de partir !

Bien préparer sa sortie en amont est PRIMORDIAL :

  • 📖 Lire un ou plusieurs topos en détail,
  • 💻 Lire des comptes rendus sur camptocamp pour avoir des informations plus récentes sur les conditions,
  • 🧐Regarder la carte IGN ou Open Street Map pour valider le chemin d'approche et le retour
    Onthegomap vous permet de tracer facilement pour estimer distance et dénivelé de votre parcours,
  • 🙋Demander à des copaines qui ont deja parcouru cette voie
  • 📣 Encore un doute ? Postez sur un forum comme camptocamp ou sur un groupe Facebook pour avoir l'information que vous cherchez.

Toutes ces choses là sont des moyens de réduire l’imprévu sur la voie et pouvoir profiter pleinement de la grimpe sans se presser!

Le topo est à consulter avant la sortie mais l’avoir sur place est encore plus important. Malgré une lecture active et une mémoire d’éléphant, retenir tous les détails est quasi impossible.

🆘 Pensez qu'une fois sur place il n’y aura pas forcément de réseau donc l’imprimer, le prendre en photo ou télécharger le PDF est très pratique !

ℹ️
Sur téléphone, pour enregistrer un topo en PDF :
- 🦊 Firefox : Cliquez sur les 3 points puis l'icône partager et "Enregistrer en PDF"
- 🟦 Chrome : Cliquez sur les 3 points puis "Partager" -> "Imprimer" et sélectionner "Enregistrer en PDF"
💡
J’ai une amie qui a pris l’habitude de dessiner rapidement la voie, le cheminement des longueurs, les cotations et d’y ajouter les points d’attention.
Ça lui permet de s’en souvenir plus facilement et d’avoir un papier pour checker une fois sur place sans dépendre du réseau ou de batterie !

Très bonne solution si vous n'avez pas d'imprimante par exemple!

👟 Attacher vos chaussons avec un leash

Garder les chaussons sur 4 longueurs ou plus ? Un enfer pour vous ?


Vous enlevez vos chaussons quand vous assurez ? Ou peut être juste le talon pour soulager vos pieds ?

Terrorisé.e à l'idée de perdre vos chaussons ?

La solution : le LEASH ! 🪢

Simple & rapide à faire et à utiliser, il vous garantira de ne jamais perdre vos chaussons !
Plus de crainte de les enlever au relais, ils seront sans cesse reliés à vos chevilles.

👇 Comment faire un leash 👇

Comment faire un leash pour chausson pour grande voie
Comment faire un leash pour chausson simple et rapide

📣Bien communiquer avec votre partenaire

La communication dans une cordée est sûrement un des points les plus importants pour qu'une cordée fonctionne. Arriver à comprendre son.a partenaire peut vite être une question dont votre vie dépend.

Pour communiquer, deux moyens sont possibles :

📢 Les habituels cris
“Relais”, “Libre”, Bout de corde”, “Départ” auxquels il faut se restreindre.
Ce moyen est très dépendant du vent, du relief, des autres cordées à côté ce qui n'en fait pas un moyen très sûr.
Ne pas essayer de communiquer plus que nécessaire car une mauvaise entente/compréhension peut entraîner des actions non souhaitée.

shallow focus photo of white and gray bird
"Relaaaaaaaaaaaaais"

🪢 La corde
La corde est le seul objet qui lie les deux grimpeur.ses.
C’est un très bon moyen pour communiquer une fois bien maîtrisé.

Le but n'étant pas de choisir l’un ou l’autre mais maîtriser les deux (bien que normalement communiquer avec la corde devrait suffir dans 80% des cas).

Chacun a ses avantages et ses inconvénients et ses cas d’utilisation 👇
Par exemple une longueur de 20m avec vue sur l’assureur.se, crier peut souvent suffir pour communiquer.
A l’inverse, vous êtes en bord de mer y a du vent et vous ne voyez pas votre assureur.se, crier ne suffira clairement pas à vous faire entendre et comprendre.

L'essentiel dans la communication c’est de définir un code AVANT de grimper. Si vous avez l'habitude de grimper ensemble, la question ne se pose plus (quoi que!) mais sinon définir un code pendant l’approche est le mieux à faire.

Exemple :
- Quand j’ai fait mon relais je tire 2 fois 5m de la corde rose
OU
- Quand j’ai fait mon relais je tire 8 fois très fort la corde (dans le cas où vous grimpez sur une seule corde).

Une fois ce code défini et compris des deux partenaires, pensez à le faire évoluer si vous trouvez qu'il n'est pas très clair, pas très facile à distinguer d'un clippage par exemple.

🎙️
Un autre moyen existe : le talkie valkie

Hyper pratique car simple à utiliser, on communique clairement et facilement mais néanmoins reste très dépendant du relief (la communication ne passe pas partout...) et de la batterie.
Pour ces raisions là, ce n’est pas un outil 100% fiable mais pratique.

Il est donc nécessaire de maîtriser, en premier lieu, la communication low-tech via la corde avant d’utiliser les outils “high tech”!

Je suis personnellement utilisateur des talkies donc je ne les proscris pas du tout dans ma pratique mais je ne les utilise pas tout le temps.

🍫 Chacun dispose de nourriture

Un petit creux ou un petit coup de mou en pleine voie ça arrive à tout le monde.

Mais en ayant qu’un sac (cf autre astuce plus bas) c’est peut être pas au moment où vous avez le sac que cela vous arrive.

Peut-être en plus que la barre ou l’en cas et au fond du sac ou peu accessible...

Depuis multiples expériences de ce genre, on a décidé de chacun prendre une barre sur soi, c’est pas le poids et l’encombrement que ça prend pour être indépendant sur la nourriture au moins sur un ravitaillement.

Une fois la barre terminée on peut en prendre une autre à la prochaine pause ou au moment où vous avez tous deux besoin d’un truc dans le sac.

🎒Un seul sac par cordée

Partir en grande voie à la journée ne demande pas beaucoup de matériel 👇

casque, baudrier, chaussons, cordes, dégaines, matériel de relais, descendeur, machard, éventuellement friends & câblés, de l'eau, de quoi manger, un k-way ou polaire si nécessaire et un fond de sac avec de la cordelette, un couteau, une frontale et une couverture de survie.
Liste matériel nécessaire à une journée de Grande Voie selon topo et météo
Matériel nécessaire pour une journée de Grande Voie (selon topo & météo)

a couple of people hiking
Photo by Manu Mateo / Unsplash

Tout ça est encombrant notamment pendant l’approche mais une fois en grimpe, le sac se vide drastiquement ! Plus que le fond de sac, l’eau et la nourriture. Quel intérêt de prendre deux sacs pour si peu ?

Outre le fait de se trimballer un deuxième sac, le confort de grimper en tête sans sac est inégalable. Si vous grimpez dans un niveau proche de votre max, vous vous sentirez bien plus a l'aise avec des sensations similaires à la couenne ou la salle !

En contrepartie, il faut soit qu’un.e de vous deux accepte de faire l’approche avec le baudrier enfilé ou alors qu’un.e de vous accepte de porter plus de poids.

Mais le gain de confort est énorme !

Et qui dit gain de confort en tant que leader dit grimpe plus rapide et plus fluide 😉

Tester la grimpe à un seul sac, c’est l’adopter 🙄 !
👟
Concernant les chaussures utilisées pour l’approche et le retour, au début on les mettait dans le sac mais cela prenait beaucoup de place et rendait sa manipulation risquée par peur de les faire tomber.

Désormais, je les accroche entre elle avec deux noeuds simple puis un mousqueton au baudrier et c’est réglé !

On les sent pas du tout pendant la grimpe et ça libère le sac d’une place non négligeable !

🔜 Suite au prochain article

Je n'ai pas fini !

Ma besace est encore pleine de tips à vous proposer pour améliorer votre efficacité en grande voie, je vous laisse aller lire la deuxième partie ici 👇

💬
N'hésitez pas à laisser un commentaire, nous envoyer un message ou tout autre contribution si vous avais un avis différent, souhaitez apporter une correction, etc.

L'article vous a plu ?
[[AC]]