1ère Grimpe simultanée - Remonte-pente directe & Super Raoul - Draye - Ailefroide

[[AC]]

Maintenant que la liste est terminée, place aux expériences et aux grandes voies avec les copains qui attendent depuis 3 mois que je puisse venir avec eux!

Escalade simultanée, une corde tendue améliorée

Cela fait un moment qu'on parlait de tester la grimpe simultanée, comme expliquée par Lionel et Mathis Catsoyannis sur leur chaîne Youtube, afin de pouvoir parcourir des voies de niveau moyen bien plus rapidement.

Explications de Lionel et Mathis Catsoyannis de leur technique de grimpe simultanée

😍
Plein d'autres vidéos hyper intéressantes abordant de nombreuses manips de grande voie (hissage, relais, T.A, équipement du bas, etc.) sont disponibles sur leur chaîne, allez y faire un tour!


Après plusieurs analyses de la vidéo ces derniers mois, on repasse une dernière fois en revue le matériel nécessaire et on se choisit deux voies sur la Draye à parcourir le lendemain matin avec comme idée de les faire en 2-3h sans se presser.

🛠️ Matériel

Pour une première, on a pas pris exactement le matériel recommandé par Lionel et Mathis, notamment les brins de grimpe et de hissage car on n'en avait pas sous la main

Le reste, cependant, est dans les recommandations :

  • 1 brin de corde à simple de 50m (30m recommandé)
  • 1 brin de corde à double 50m pour le hissage (brin plus fin recommandé pour le poids & relativement similaire en longueur à celui de grimpe +5/10m)
  • 2 mousquetons simples pour attacher le téléphérique aux grimpeurs.ses
  • 3 micro-traxions
  • 3 dégaines avec mousquetons du bas remplacé par un mousqueton à vis (idéalement ovales)
  • 1 grigri avec un mousqueton acier three-lock rendu directionnel (bague petzl ou strap dans notre cas)
  • 35 dégaines (40 recommandées selon la voie évidemment)
  • De quoi faire un relais (idéalement long brin de corde pour pouvoir construire un relais à un endroit peu propice comme 2 points de progression)
  • Un Reverso chacun (assurage du haut éventuel + rappel)

Le choix des voies

Pour cette première, on s'est dit que faire 2 voies, une chacun en leader, c'était plutôt cool pour pouvoir expérimenter chaque rôle et voir les difficulté et responsabilités de chacun.

Pour les difficultés, on cherchait un truc qu'on considère assez facile pour la première, dans lequel on estime ne pas tomber, puis un truc un cran au dessus et homogène pour la seconde pour voir comment on se sent après avoir optimisé les premiers cafouillages évidents d'une première fois.

JMC nous ayant jamais déçu, on est parti sur deux de ses réalisations :

  • Remonte-pente directe D- 5c>5b P1 200m
  • Super Raoul D+ 6a>5c P1 200m
Tracés des voies Super Raoul & Remonte-pente direct sur la Draye dans la vallée d'Ailefroide dans les Ecrins
Tracé estimatif des voies
💝
Oisans Nouveau Oisans Sauvage (ONOS)
Suite à la disparition de JMC en Mars 2020, sa famille et nombreux de ses amis et connaissances ont lancé cette association pour préserver et entretenir cet héritage que JMC nous a laissé. Ayant équipé plus de 1000 voies dans les massifs alpins, il est évident de saluer ce travail titanesque fourni Jean Michel en continuant à (ré)équiper et éditer des topos faisant vivre l'escalade dans l'Oisans.

Pour soutenir et contribuer à cette association vous pouvez y adhérer en 2 clics sur le lien suivant : 👉 Adhérer à ONOS 👈

Vous pouvez aussi retrouver toutes les informations sur l'association sur leur site : Oisans Nouveau Oisans Sauvage (ONOS)

1️⃣ Remonte-pente directe D-5c>5b P1

Approche

De Ailechaude, prendre le sentier vers la Draye puis à gauche et en arrivant au chaos de bloc, monter vers la paroi et reprendre 20m à droite pour longer la paroi.
Dès que vous arrivez à la première grande dalle, le départ est là, la ligne la plus à droite.
Elle peut être évitée en prenant la vire herbeuse qui monte en ascendance gauche au dessus.

Grimpe

Arrivés au pied de la paroi, on s'active, on re-vérifie 2 fois tout le matos, on relit le topo et après 15 bonnes minutes de prépa, Fabien part devant!

Bon.. Faux départ, arrivé à la 1ère dégaine, on se rend compte avoir oublié de préparer les micro-traxion et d'y passer la corde.
Une fois cela résolu, c'est reparti!

Arrivé sur la partie herbeuse on voit déjà les premiers problèmes de longueur de corde : tirage énorme et communication difficile, on comprends vite les conseils de Lionel et Mathis sur une corde de ~30m..

Après une erreur d'itinéraire qui nous fait perdre 15 minutes, on se demande si on va pas finalement être plus long qu'en grimpe "classique" sur cette première expérience !

Mais finalement la suite déroule bien.
Arrivés à court de dégaine, Fabien remonte le téléphérique qui, pour nous faire vivre la pleine 1ère expérience, se bloquera dans un arbre... Après moultes tentatives, l'arbre cédera sous l'immense force de Fabien et lui rendra le pactole de dégaines.

Pendant ce temps, derrière, je m'auto-assure jusqu'à être à 3-4 dégaines sous lui le temps qu'il refasse son baudrier et re-prépare ses micro-traxions.

Arrivés en haut, l'heure est au débrief !

Premier retour de Fabien : "Woaw c'est trop cool de (quasi) jamais arrêter de grimper!"
Mon premier retour : "J'ai jamais autant analysé et fait de choses en tant que second de ma vie, c'est vraiment pas de tout repos!"

Bon après quelques échanges, on a vite compris qu'on a pas vécu la même expérience 😆.
On peut d'ores et déjà statuer que les voies avec vires et traversées ne sont clairement pas adaptées surtout avec une corde de 50m ! 🤦

Bilan : 1h45 dont 10min de perdu au début avec le matos et 15 dans l'itinéraire à L1 donc on peut dire 1h20

Let's go pour la deuxième au pas de course !

L#= |Cotation (ressenti) | Commentaire
L# | 3| Dalle puis marche
L# | 4a | Court dièdre en ascendance droite
L# | 5? | Superbe écaille à remonter en ascendance gauche, grimpe ludique et incroyable
L# | 5c | Magnifique longueur en faille à remonter dans un panneau vertical prisu, un re-gal!
L# | 3a | Marche
L# | 5b+ | Dalle tout en finesse sur les pieds, va chercher les portions les plus grimpantes.
Fini sur une vire herbeuse que l'on traverse vers la droite jusqu'au pied de la prochaine longueur
L# | 5c+ | Belle longueur dans du vertical bien prisu avec de beaux mouvements

Retour

Descente aisée par le sentier de la Draye

2️⃣ Super raoul D+ 6a>5c+ P1

Approche

Même approche que le remonte pente direct puis au lieu de partir à droite pour longer la paroi, on continue vers la gauche (paroi main droite) jusqu'à arriver à une belle terrasse et un secteur de couennes.
De là, 2 possibilités :

  • Faire une des 4 couennes à droite du secteur (de gauche à droite) : 6b, 5c, 5b et 5b
  • Remonter le couloir facile à droite du secteur pour rejoindre des câbles et sauter ainsi la première longueur (ce qu'on a fait car 3 des 4 voies étaient prises)

Grimpe

A mon tour de leader !

Même si on n'est pas là pour le chrono, on compte bien essayer d'être plus efficace que la première.
Cette fois, les micros sont prêtes, on a optimisé notre communication ("micro" pour leader = je pose, "micro" pour le 2nd = je vais enlever), le départ est donné!

L'escalade déroule bien, de bonnes prises avec de "vils arrangements" comme indiquait le topo, des arrangements jamais vus pour moi d'ailleurs, un ouvreur de salle refoulé ce JMC !
En tout cas, cela permet effectivement d'avoir une voie super homogène dans le 5c et très agréable à grimper 👏

Ayant compris la problématique du tirage, j'essaie de sauter le + de points possibles dans la mesure du raisonnable et de rallonger tous les autres.

Tout se passe bien, on avance bien mais arrivé au 1/3 de la dernière longueur, au niveau d'un replat confort, je n'ai plus que 2 dégaines et 4 points visibles au dessus sur un léger surplomb. Je soupçonne que ces 4 soient les derniers de la voie mais impossible d'en être sûr.

4 points ou +, 2 dégaines restantes, engager ou ne pas engager, telle est la question..

Etant censé être le crux de toute la voie (6a), je me dis que c'est peut être plus sage de perdre du temps pour la manip et finir safe plutôt qu'engager ou me retrouver à faire la manip le cul dans le vide.
C'est parti pour tirer le pactole de dégaines jusqu'ici et ce, non sans peine !

Après 15min de manip, me voilà reparti et je me rends vite compte que j'avais raison, ces 4 points marquaient la fin de la voie, le relais était juste au dessus, tant pis !

Je fais mon relais de fin et fait monter Fabien en 2nd "classique".

Bilan : 0h55, bien mieux !
Et dire qu'à 2 points près, on finissait en 0h40 minutes

Le debrief de cette 2ème expérience est unanime, être leader c'est le pied total et être second c'est le charbon !

S'auto-assurer, vérifier l'axe de passage du téléphérique, déclipper les micro, gérer le pactole de dégaine et GRIMPER, tout ça à faire pendant que l'autre devant ne fait que kiffer et poser des dégaines, quelle injustice !

On en rigole mais on est quand même bien convaincu par l'expérience et on retentera évidemment à nouveau !
Peut être sur des voies plus longues et sûrement en faisant moitié-moitié pour que les deux s'y retrouvent.

L#= |Cotation (ressenti) | Commentaire
L# | 5b| Courte longueur en dalle très couchée avec de bons pieds et de bonnes mains. Parfois moussue mais pas dérangeant
L# | 5c | Superbe longueur dans un panneau quasi vertical et quasi naturel (..). Les premiers "vils arrangements" apparaissent, rien de méchant et qui permettent de garder l'homogénéité dans l'itinéraire.
L# | 5c | Quelles petits ressauts qui terminent par une dalle couchée, peu homogène.
L# | 5c | Un beau pas d'enjambée entre deux parois (dur à expliquer mais vous comprendrez en arrivant dessus) puis encore un mur raide prisu qui régale.
De nouveaux arrangements sont là pour faciliter les choses.
Fin sur une vire herbeuse que l'on traverse en ascendance droite (ne pas prendre la première ligne de spit à gauche) pour rejoindre le pied de la prochaine longueur
L# | 5c | Incroyable longueur sur des écailles parfaites et très bonnes, escalade ludique, facile et très agréable !
Un vrai plaisir
L# | 5c+ | Un florilège de vils arrangements pour finir mais qui donne une longueur encore dans la cotation, chapeau aux ouvreurs !

Retour

Rebelotte, descente par le sentier de la Draye.
3 fois en deux jours ça commence à faire !

⏳ Durée

Approche : 0h15
Remonte-pente directe : 1h25
Descente : 0h20
Approche : 0h10
Super Raoul : 0h55
Descente : 0h25

Total : 3h30 dont 2h20 pour 400m de grimpe sans se presser

💬 Nos retours sur cette technique

Après être rentré au camping, on a débriefé un peu sur toutes nos bêtises, les points importants et les enseignements à apprendre pour les prochaines fois, en voici un florilège :

  • Corde de 50m effectivement BEAUCOUP trop longue pour le tirage, la communication et la manip téléphérique
  • Bien mettre préparer les micro trax AVANT de partir (oublié sur la premiere voie) et les mettre sur le pontet principal (pas sur les portes matériels)
  • Bien rendre directionnel le grigri avec du strap (ou anneau caoutchouc Petzl)
  • Éviter les voies avec des vires ou des traversées
    Si corde de 30m, moins de problèmes on imagine
  • Sauter quelques points si équipement serrés dans la limite du raisonnable et acceptable pour réduire le tirage
  • Rallonger les dégaines pour bien gérer le tirage
  • Le second est celui qui a le plus de travail et de responsabilités donc celui qui doit être le plus à l'aise
  • Le leader c'est le kiff 100%
  • Téléphérique de la longueur de corde +5/10m c'est suffisant
  • Quand on remonte le téléphérique, bien défaire tous les nœuds autre que le pactole (0 neouf en bout si le pactole n'est pas en bout)
  • Le second doit bien vérifier les axes de passage du téléphérique (arbre, fissure, etc)
  • A la fin on fait un relais classique pour faire monter le 2nd
  • Une micro peut être enlevée si on en rajoute pas une autre si le 2nd arrive sur une portion de vire où l'escalade est très facile.
    En effet, elle ne sert qu'à protéger le 1er d'une chute du second, cela peut permettre de gagner quelques dizaines de mètres et s'éviter une manip de téléphérique.
    Ne pas se sur-estimer, une chûte du 2nd serait préjudiciable pour le 1er.
    Si y a un doute, y a pas de doute, remettre une micro traxion dès que possible
  • Sur le baudrier, rassembler les dégaines par paquet de 5 regroupées par type : rallongeables et simples pour désencombrer les portes matériels
  • Le leader a toujours de quoi faire un relais, idéalement long brin de corde pour relier 2 points pas nécessairement fait pour faire un relais
  • Mousqueton de "renvoi" au dessus de la micro-trax pas essentiel si vire ou autre raison qui fait que la micro ne prendra pas tout le choc si chute il y a
  • Le mousqueton de "renvoi" de la Micro Traxion est à clipper après la micro traxion, entre la micro et le pontet. Il est celui qui est censé prendre le choc lors d'une chute afin de créer du frottement.

⁉️ Questions en suspens

Quelques questions et améliorations nous sont venus au cours de la journée et on va sûrement demander leurs avis à Lionel et à Mathis pour progresser dans cette technique et envisager de plus grandes courses !

  • En quoi partir avec un brin de hissage rend la chose moins idiote pour pouvoir s'échapper, si je dis pas de bêtise on ne pourra faire que des rappels de la longueur de notre corde à simple, non? Donc 30m max..
    Cela veut aussi dire que ce n'est pas envisageable avec une GV descente en rappel de plus de 30m.
  • Comment gérer la fin de la voie ? Le leader pose un relais et fait venir le 2nd ou auto assurage du 2nd jusqu'au bout?
  • Quel brin pour téléphérique ? Matière ? Longueur (relatif à la longueur de corde de grimpe)?
    Quels normes doit il avoir ?
  • Combien peut-on laisser de corde avalée par le second ? Genre si il remonte jusqu'à être à 2 dégaines max avant le 1er c'est toujours safe ?
  • A quel point peut-on grimper du dur avec cette méthode ?
    Et comment le second gère le faire de grimper dur en s'auto assurant

Les réponses seront ajoutées dès que je les aurais !

🌊 Crues à Ailefroide

Cette semaine fut la semaine des dramatiques crues qui ont dévastées le hameau de la Bérardre ainsi que les routes menant à Vénosc, St Christophe en Oisans, et les Etages.

De notre côté de la Barre des Ecrins, les dégats furent moindre car, entre autre, les zones de débordements n'étaient pas construites et les précipitations peut être plus faibles.

Néanmoins, cela a mené à une évacuation du camping d'Ailefroide vers sa zone la plus en hauteur pour tous les campeurs.es présentes ainsi que des images impressionantes de la montée des eaux...

Le changement climatique est de plus en plus visible, il est grand temps de changer d'approche et repenser nos pratiques !

Crues au camping d'Ailefroide, juin 2024
Dans ces moments, on comprends de suite la raison d'être de ce panneau
Crue à Ailefroide, juin 2024
La seule maison proche du torrent, après le pont, a vu ses 2 chalets submergés d'eau

👋 Avant de partir

📒 Topo Remonte-pente direct 📒 Topo Super Raoul

📸 Les images

L'article vous a plu ?
[[AC]]