Le Déjà Vu TD+ 6b>6a+ P3 - Aiglun

[[AC]]

De retour à Aiglun seulement 1 mois après avoir découvert ce spot magique!

Au programme 4 jours dans le coin avec pour objectif de continuer la liste DE avec une ou deux voies et sûrement une 3ème plus tranquille.

20° et plein soleil tous les jours, c'est à ça qu'on reconnaît le sud! 🌞

Pour ce premier jour, on jette notre dévolu sur Le Déjà vu, une voie en trad TD+ qui nous a été bien recommandée et dont les avis sont unanimes sur les comptes rendus camptocamp.

Approche

Garés sur le parking proche du village (43.858793, 6.913864), au dessus de l'épingle (toilettes sèches top confort dispo!), on part sur le sentier derrière les toilettes, à côté du préau, qui monte et s'applatit rapidement.
De là on passe d'abord une première bifurcation où l'on prend à gauche et on continue sur ce sentier bien marqué qui est plutôt descendant avant de remonter 20m pour s'applatir à nouveau.

On passe une deuxième bifurcation au sommet d'une montée, où l'on prend à droite, à flanc puis une troisième, bien moins marquée, où l'on continue à gauche, à flanc et quasi ISO altitude.

On suit le sentier jusqu'à rejoindre la paroi.
Une fois arrivé à la paroi, vous êtes quasiment devant le départ de "La cerise sur le gateau" dont on partage R1. ("Cerise" est gravé sur le mur)

Pour rejoindre le dièdre de L1, descendez vers la gauche sur 5-7m jusqu'à voir à votre droite le dièdre fissuré à travers les arbres.
De là, monter deux pas de 2-3 pour rejoindre une petite plateforme au pied du dièdre.

Le dièdre est vraiment inratable une fois que vous avez trouvé le départ de "Cerise".
Plateforme de départ - Le Déjà vu - Aiglun
Deux pas de 3 pour monter à la plateforme
Grande voie Le Déjà vu - Aiglun
L1-L2 depuis l'approche
L1 - Déjà Vu - Aiglun
La L1 depuis la plateforme de départ et son dièdre inratable

Le Déjà vu 6b>6a+ P3

Tracé estimatif de la grande voie Le Déjà vu à Aiglun - 6b>6a+ P3
Tracé estimatif du Déjà Vu

L#= | Cotation topo (ressenti)| Commentaire | Relais | Confort /5⭐L# | 6b | Ça met direct dans l'ambiance
Suivre le dièdre de son début à sa fin, un pas + dur au niveau d'une corde placée sur une souche.
Protections assez faciles à poser, largement suffisantes mais pas abondantes.
De la fin du dièdre remonter en ascendance droite jusqu'à un piton avant de traverser à l'horizontale sous le toit (1 piton) et rejoindre R1 sur 2 spits de Cerise. | Relais sur 2 spits pleine paroi| 1⭐L# | 5c | OH trop cool puis pas ouf
Départ en ascendance gauche dans le dièdre évident (à droite, sur spits, part L2 de Cerise). On croise un premier piton écrasé et inutilisable avant d'arriver à un dièdre fissuré avec 2 pitons. On le remonte jusqu'apres le 2e piton et on en sort à gauche sur la dalle qu'on remonte jusqu'à un gros arbre sur une vire.
La première partie jusqu'à la fin du dièdre se protège bien, la partie dalle est plus délicate à protéger, végétale, un poil terreuse et donc pas très agréable.

Relais sur l'arbre ou 10m plus loin à droite sur le relais spitté R2 de Cerise | Relais sur arbre ou spit (+ confort)| 4 ou 5⭐ L# | 5b | Ambiaaaance vous avez dit ?
Traversée à l'horizontale sur de belles marches et de bonnes prises de mains jusqu'à trouver une colo incroyable formant une grosse lunule.. Très ambiance mais jamais dure. Protégée par R2 de Cerise, une lunule en place (corde vieillissante, complétée avec un #1) puis le relais de "Vertige de l'amour". | Relais sur un spit + lunule sur la grosse colonette d'1.5m | 5⭐ L# | 6a | Ça grimpe, ça grimpe entre les pitons
Départ à gauche du relais entre le pilier et la colo (1 spit + lunule au dessus mais on sait pas trop où ça mène).
Le départ réchauffe et n'est pas protégeable avant la corde en place sur piton (semble très bon). Continuer jusqu'à la deuxième corde en place sur un piton disparu sous la mousse (testé à nos dépends, il tient !) puis bifurquer à gauche dans le mur raide et compact gris/orangé.
Un magnifique calcaire ultra crochetant vous accueille pour le plaisir de vos pulpes de doigts. 2 pitons assez éloignés (impossible de compléter) avant de rejoindre un 3e piton à gauche de l'arbre.
De ce dernier, traverser sur l'arbre (repos 5⭐) et partir à l'aplomb (compléter protections) puis en ascendance gauche évidente sur un mur un peu couché.
Relais 10m après le début du mur couché

Annoncée expo sur le topo, une fois le 1er piton rejoint (équipé d'une chasse d'eau), le reste grimpe entre les points mais n'est pas tant expo.| Relais sur arbre moyen + 1 piton rouillé (rien trouver pour compléter) | 3⭐L# | 6a | Sublime longueur !
Départ direct en ascendance droite (pas à l'horizontale pure) avec un #0.2 pour, une fois sur la petite plateforme (lunulette psychologique), traverser à l'horizontale jusqu'à dépasser à droite de 2-3m la corde sur lunule. Remonter ensuite dans le petit dièdre au dessus de la lunule et continuer dans le gris troué légère droite. Une fois arrivé dans un début de orange (lunule) traverser à ascendance droite en direction du piton bien visible dans la fissure. Superbes mouvements sur goutte d'eau hyper crochetantes !

On s'est arrêté au premier relais pensant que ça partait dans le dièdre évident et pitonné mais continuer jusqu'à entamer la traverser pour rejoindre le relais spitté semble bien (pas testé, plus de matériel dispo)
⚠️ Attention d'avoir assez de dégaines/matos| Relais 2 pitons + 1 lunule ou 2 spits 7m après |5⭐L# | 6a | Une renfougne au menu
Traverser plein gaz jusqu'à croiser un relais spitté puis remonter sur la mini plateforme à droite. La suite se passe dans le dièdre au dessus.
Pour y rentrer partir droit au dessus de la plateforme puis traverser à droite dans de gros trous jusqu'à arriver pieds et mains dans le dièdre.
De là, se dépatouiller de tous les pieds et mains dispos pour le remonter avant de rentrer dans la renfouuuugne! Une belle et bonne renfougne qui amène à rejoindre du rocher orange vif plutôt délité en apparence mais qui semble tenir

Une tige en métal est en place pour arriver à faire passer votre sangle dans la lunule pour le relais.
On a mis une deuxième petite lunule au dessus mais un autre Friend aurait fait le taff, on en avait juste plus
| Relais sur lunule à installer + #1 + lunule additionnelle un peu plus haut que le relais (ou autre Friend) | 3⭐L# | 6a| Woaaa, l'ambiaaance !
Partir en direction de la première lunule évidente puis viser le mini toit à contourner par la droite (on a rien posé sur la deuxième lunule à droite, cela nous semblait trop désaxé). Une fois le mini toit contourné, continuer au plus facile dans l'axe voir légèrement à gauche jusqu'à voir 2 pitons dans une strate horizontale à votre droite.
La suite, toute logique, traverser sur les gros trous, passer les deux pitons et rejoindre la lunule en place au début du gris.
De là remonter encore en ascendance droite dans le gris jusqu'à voir le relais sur petite lunule + piton sur mini plateforme à renforcer évidemment (#1 et #2)
⚠️ Certaines prises pieds/mains sonnent bien creuses, attention sur quoi vous tirez| Relais sur petite lunule + piton à renforcer| 4⭐mais 2⭐ car pas envie de me pendre dessus. L# | 5c | Ça fait aussi du bien quand ça se calme
Tout droit dans le gris et entre la végétation (à protéger puis une lunule) jusqu'à voir le dièdre quasi final. Remonter le dièdre (à protéger + 1 lunule corde neuve mars 2024) en oppo, renfougne et sortir à gauche jusqu'à trouver un bel arbre où faire relais. Tout se protège bien ! | Relais sur arbre qu'on a renforcé| 4⭐ L# | 4 | La petite dernière pour finir
Départ vers la gauche toute, au plus facile dans une partie jaune péteuse avant de rejoindre un goulet avec une lunule en place sur un bloc coincé au dessus d'un arbre mort.
Remonter le goulet en opposition et sortir au sommet. | Relais sur l'arbre à droite en sortant | 5⭐

L#= | Cotation topo (ressenti)| Commentaire L# | 6b | J'attaque L1 en sachant que c'est la longueur la + dure, que tout ce qui suit sera plus simple !
Dièdre avec face gauche lisse, ils avaient pas menti, il n'y a pas grand chose... Protections faciles, oui bon ok mais pas abondantes. Y a plus qu'à avancer et grimper, c'est rien de très dur ! Après de bonnes hésitations au pas dur, j'engage et passe finalement sans trop forcer ce pas et les suivants. La traversée du haut m'impressionne un peu, surtout que j'ai pas envie de tester ce dernier piton qui pend (...), mais se négocie très bien !
Kévin passe derrière et ne verra pas de pas dur, HA mental quand tu nous tiens! L# | 5c+ | Kévin s'élance dans cette L2 visuellement très cool et s'amuse bien à s'entraîner à bien poser ses protec' jusqu'à sortir du dièdre où il ne trouve plus rien et engage bien au dessus du dernier friends. Ne voyant plus rien et le sentant avancer j'imagine que ça déroule. Une fois mon tour arrivé, je verrai effectivement que cette partie couchée, végétative et interactive ne devait pas être très plaisante à ouvrir... L# | 5b |Tout ce que j'aime, une traversée plein gaz... Effectivement c'est toujours facile, dans le 5b avec de bons pieds mais ça reste tout de même bien impressionnant ! Une fois la vire avec la superbe colo rejoint, pas de doute c'est bien ici ! Il n'y en a surement pas 2 de telle colo 😲L# | 6a | Tous les CRs C2C sont formels c'est bien à gauche qu'il faut partir même si le spit et la lunule béton du dessous nous font bien de l'oeil... Aussitôt décollé, je vois bien que ça déroule pas si facilement ce départ et que le retour sur la vire n'est pas écarté. Pour l'éviter il tire sur la chasse d'eau et clippe le piton avant de continuer et seulement 20 secondes après avoir clippé le 2e piton, c'est la zipette sur la colo qui résurge, LE PITON MOUSSU TIENT ! 🥳 N'ayant rien compris, on a même pas eu le temps d'avoir peur. Il repart direct sur la suite dans ce mur compact et saillant et déroule jusqu'au relais avec une bonne pause sur l'arbre. En le suivant, je partage 100% ce début qui n'est pas du tout cadeau et sur lequel t'as pas envie de te la coller. Le mur d'après est tout aussi peu accueillant pour une chute, les pitons sont assez éloignés et les prises pas faciles à trouver, 👏👏 Kévin! L# | 6a | A mon tour de partir dans la 2e longueur "expo". Peu attiré par la traversée horizontale je pars en ascendance droite en espérant pouvoir protéger avant de faire le pas de traversé. Un petit #0.2 pour le mental, une lunulette et me voilà rassuré pour attaquer ce pas pieds à plat plein gaz. Pas peu content de l'avoir passé, j'oublierai presque que j'ai encore 35m à faire et me reconcentre pour la suite. Jamais trop dure mais toujours quelques doutes concernant la meilleure option d'itinéraire, je prends mon temps pour dérouler ma meilleure grimpe et éviter la chûte. A trop (?) protéger j'arrive à quelques mètres sous le relais avec juste ce qu'il me faut pour pouvoir compléter le relais.
Kévin nous sortira sont meilleur jeté sur lunule sur le début de la longueur que j'aurai payé cher pour voir ! L# | 6a | Pensant que la suite était droite dans le dièdre pitonné j'étais serein mais à la lecture du topo on voit que ça part plein gaz en traversé à droite : WOAW OK. Bon finalement sans grande difficulté, Kévin nous sort ça sans soucis et se rétablit sur une plateforme avant le dièdre renfougne. Il couinera bien fort dans ce dièdre à l'ancienne ou dos et pieds sont les seuls appuis avant de rejoindre le relais très moyen sur du caillou incertain.
Derrière lui, avec le sac, je coiuinerai encore plus fort pour me faxer dans cette infame renfougne. L# | 6a | Dernière longueur dure, allez let's go ! Marquée comme fragile, je teste TOUTES les prises que je touche pour m'éviter une mauvaise surprise et un test de mes protections. Cela rend ma grimpe très très très lente, très précautionneuse et plutôt fatigante. Heureusement, repos intégral avant d'attaquer la traversée (plein gaz encore!) sur de magnifiques trous et protégée sur 2 pitons. Frais et dispo mentalement, j'entame la trav et déroule ça en broyant les bacs bien + que nécessaire jusqu'à la lunule en place. Pensant que c'est peut être le relais à renforcer je me vache dessus et relis le topo. Pas si clair, j'estime que c'est sûrement encore un poil plus loin et repart dans le gris et après un verrou de main salvateur dans une faille, j'aperçois le "relais" sommaire au dessus avec son vieux piton et sa petite lunule. Même renforcé avec #1 et #2, peu rassuré par ce relais, je me pendrai pas dedans et c'est long l'assurage de 2 longueur sur une plateforme de 20cm... L# | 5c | Une dernière longueur de grimpe ! Kévin part dedans et dévore ce dernier dièdre avec une première partie en opposition et qui finit dans une nouvelle renfougne, pour son plus grand plaisir ! Une nouvelle fois, je couine derrière avec le sac pour rentrer dans la renfougne et me tortiller jusqu'au relais. L# | 4 | Peu sûr de l'itinéraire, je pars au plus facile, ce qui nous paraît être du 4 et du péteux comme dit dans le topo et ça passe facilement dans ce goulet jusqu'au sommet ! Et de 5/17 pour moi et 2/17 pour Kévin 🥳

Retour

Du sommet partir à l'opposé de la falaise pour tomber à 20m sur une sente peu marquée qui monte vers la droite (dos paroi). Suivre cette sente 10min, franchir 2 ressauts en 2 et rejoindre le chemin très marqué.
Il contourne le sommet et descend vers le parking en 25-30min. Jamais dur, il demande quand même de la concentration, chute interdite par moment.

Descente estimative depuis le sommet de la paroi d'Aiglun
Descente estimative depuis le sommet de la paroi d'Aiglun

⏳ Durée

Approche : 0h20
Grimpe : 7h
Descente : 0h35
Total : ~8h

💬 Notre avis

Un niveau 6b à l'aise est vraiment idéal pour profiter et pas se mettre terreur

Incroyable voie en T.A !

Un rocher tout neuf, dans une ambiance bien gazeuse avec de supers belles sections de grimpe, aucune longueur à jeter !

Plein de premières pour nous deux sur cette voie (1ère 6b, 1ère P3, 1ère T.A de la liste, 1ère voie ensemble, etc.) et un réel plaisir partagé sans (trop) serrer les fesses.

Une voie à faire absolument et, sous condition de niveau 6b, peut être une première en T.A quasi pas équipée (0 points, pitons et lunules en place).

👋 Avant de partir

📒 Topo Le Déjà Vu

📸 Les images

L'article vous a plu ?
[[AC]]