Les joies de la procréation ED- 6c+>6b P1 - Presles

[[AC]]

Les journées plus longues sont de retour avec l'heure d'été ! 🌞

Fini la pression de devoir sortir avant 18h pour être sûr de finir avant la nuit 🥳
On profite de cette journée de temps idéal avant les chaudes journées d'été pour partir sur une nouvelle aventure Presloise.

Repérée sur le vieux topo de Presles, on part aujourd'hui dans Les Joies de la Procréation, une bien belle voie d'après les avis C2C avec de belles longueurs qui en demandent.

Approche

Du parking du cabane café, redescendre la route jusqu'à sortir du hameau et prendre le GR du pas du ranch à gauche (cf photo).

ℹ️
Au cabane Café, bien se garer en contrebas à gauche juste après le café pour laisser les places en bord de route aux clients.es


De là suivre le GR sur 15-20min jusqu'à entrer en forêt. Une fois en forêt rester à l'affut d'un pierrier qui monte dré sur votre gauche, c'est le "sentier"!
Remonter ce pierrier jusqu'à tomber sur de gros blocs calcaire et partir droit vers la paroi.
Vous arrivez directement sur le départ des Joies de la Procréation.

Le premier spit visible facilement est sous le bombé, sur la face gauche d'un gros bloc. Un est situé plus bas dans les arbustes.
Pour vérifier que c'est bien le bon départ, L1 est un bombé orangé suivi d'une dalle style Verdon avec fissures multiples (cf photo) et une voie commence 20m à droite sur des plaquettes artisanales.

Approche secteur pas du ranc presles
GR du pas du ranc
Cascade du Moulin Marquis vers Choranche - Vercors
Cascade du Moulin Marquis vu depuis l'approche

Les joies de la procréation ED- 6c+>6b P1

💦
ATTENTION
Une bonne partie des longueur sont sujettes aux résurgences abondantes allant jusqu'à mettre de la boue dans les prises.
On y était à J+1-2 de bonnes pluies c'était absolument trempé sur certains passages
Tracé estimatif de la grande voie Les joies de la procréation ED- 6c+>6b P1 à Presles dans le Vercors
Tracé estimatif des Joies de la procréation

L#= | Cotation topo (ressenti)| Commentaire | Relais | Confort /5⭐L#| 6b+/c (6c) | Pas le temps de s'échauffer
Début dans du caillou moyen lié par un style de sable qui donne peu confiance jusqu'au pied du bombé. Quelques prises taillées (?) sur sa droite nous permettent de le franchir après une traversée à gauche.
La suite est digne du Verdon (du moins le peu que j'en ai vu!), une dalle pure avec trous +/- bons, pieds invisibles une fois au dessus, points aérés et fissure/canelures peu prisues.
Ça grimpe fort jusqu'au relais sans trop d'interruption ! | Relais 2 points | 2⭐
L# | 6a+ (6a+/b) | La seule longueur en dessous de la journée, mais bien sournoise
Départ en ascendance gauche sur de superbes trous et ça louvoie en suivant les trous sur des mouvs assez athlétiques jusqu'à buter sur un petit bombé.
Un pas un peu plus dur sur du caillou franchement moyen dans les mains amène à un terrain herbeux et terreux pour rejoindre en crapahutant le relais sur vire. | Relais 2 points | 5⭐
L# | 6a + 1 pas 6c | Tout se joue sur 1 pas en haut
Dièdre fissuré évident à remonter, toujours bien prisu pieds/mains, pour le coup un vrai 6a !
On suit le dièdre jusqu'à arriver sous un dévers où l'on doit partir à droite. C'est là que tout se joue avec des inversées à remonter avec des pieds très hauts.
⚠️ Ça résurge BEAUCOUP ! J+2 pluie et c'était pas que mouillé mais boueux | Relais 2 points | 2⭐
L# | 6c (dur, voir 6c+) | Sublime longueur, basique et archi rési, sûrement la + belle !
Début en ascendance droite avant de traverser franchement à droite sur de bons pieds et rejoindre la magnifiques coulées orange et le rocher quasi velcro.
De là on remonte droit dans la coulée jusqu'à buter sous le toit sur réglettes, aplats en diagonale, trous, etc. De l'escalade basique avec une lecture peu compliquée avec les traces de magnésie demandant néanmoins un bon engagement et une bonne rési ! | Relais 2 points pendu | 1⭐
L# | 6c+| Dévers physique à bras
Départ très teigneux (A0 possible) pour rejoindre de belles inversées à droite et attaquer la sortie du dévers. Encore une fois ça grimpe fort entre les points et ils sont pas "juste" après les pas durs.
Après un repos total, un 2ème dièdre à remonter vous attend pour rejoindre le relais. Coincements de genou, cheminée, dülfer et autres techniques farfelues sont de rigueur pour en sortir indemne.
⚠️ Ça résurge BEAUCOUP ! J+2 pluie et c'était pas que mouillé mais boueux| Relais 2 points | 2⭐
L# | 6b+ (6c)| Longueur peu agréable et très intense sur le bas
Après un départ de 5-7 mouvs très intenses du relais à base de mono/bi inversés à remonter 🤯, un gros trou permet un repos et la suite est moins intense tout en restant assez précaire.
Dièdre très peu prisu à remonter jusqu'à buter sur un dernier raidillon dont on sort en réta piscine dans du gravier, le ré-gal !
De la sortie, monter en ascendance droite vers le gros arbre mort et le relais chaîné évident. | Relais chaîné| 5⭐
L# | 6b+ (6c)| À ne pas sous estimer, la procréation n'est jamais finie
Départ bien à droite du relais sur de bonnes écailles pour rejoindre le premier point (haut) en ascendance gauche (⚠️ Chute interdite au risque d'empalement sur arbre...).
De là on louvoie entre les points jusqu'à rejoindre un bombé teigneux avec un très beau et coriace mouvement d'épaule pour le franchir.
La suite n'est qu'une succession de bombés (3-4) avec des vrais pas coriaces pour les franchir. Ne vraiment pas hésiter à louvoyer entre les poins pour trouver les seules (?) bonnes prises.
Arrivé au sommet, 1 spit + une (très) vieille cordelette reliée à un arbuse fait office de relais ET de relais de rappel 🤦
On décide de tirer plus haut jusqu'à un arbre, un VRAI pour faire relais, avec 2x50m, on était à 30cm près et ça l'a fait ! (Je tenterai pas de corde tendue, le départ de L7 étant pas donné et la chûte interdite)
⚠️ L7 parpine beaucoup, nombreux cailloux instables et la corde en a fait tombé pas mal +/- gros
| Relais sur 1spit+arbuste ou arbre | 2⭐ ou 5⭐

L#= | Cotation topo (ressenti)| Commentaire L#| 6b+/c (6c) | Après un shifumi gagné, c'est à moi de partir dans L1... (Supeeeer 😥) Je savais que dans les impaires, il y a la longueur "full dévers" alors je discute avec Kévin et il se porte volontaire pour partir dans les impaires, c'est pas tombé dans l'oreille d'un sourd!
On a pas souvent grimpé ensemble mais je sais que le 6b+ normalement ça déroule pour lui et quand je le vois commencer à pinailler dans le bombé et forcer sur la dalle, je sens l'entourloupe. Après une pause dans le bas de la dalle pour garder du jus pour la suite, il enchaîne jusqu'au relais.
Et bah pas déçu du voyage, sûrement le "6b+" le + dur de ma petite expérience de grimpeur, je force dans le bombé, dans la dalle, sous le relais, partout en fait. Et quand je regarde l'espacement des points, je remercie mon moi d'il y a 10 minutes d'avoir échangé pour grimper les longueurs paires !
Je paierai ma bière au Cabane Café à la sortie pour le remercier d'avoir géré toute cette merde dans les impaires 🙏
L# | 6a+ (6a+/b) | À mon tour de m'y coller, bon j'hérite de la longueur de la + tranquille de la journée sur de gros bacs. Effectivement de grands mouvements sur de bonnes prises avec des points bien éloignés voir invisibles depuis le points précédent, pas de quoi me rassurer. Une fois sous le dernier bombé, j'ai beau essayé de tous les côtés je vois pas comment passer sans arracher des gros blocs qui me paraissent instables. Je parviens à me faire léger et sortir par la gauche mais non sans peine.
Kévin déroulera la longueur qui lui paraît aussi bien grimpante pour un 6a+.
L# | 6a + 1 pas 6c | Avec les deux longueurs d'entrée, on commence à redouter un peu leur "6c".
Kévin part devant et dévore le dièdre jusqu'au dernier pas, bon ça a l'air vraiment 6a pour le coup !
Arrivé au pas, surprise ! Toutes les prises clés sont boueuses à souhait...
Il a beau essayé, il a du mal à y croire et faire confiance dans ses mains et se résoud à poser une pédale pour passer. Mais même avec sa pédale le mouv n'est pas si simple au vu des prises mouillées...
Je pars derrière et profite de cette longueur facile jusqu'au pas de 6c où je constate effectivement la boue et n'hésite pas 2sec pour utiliser sa sangle et sortir.
L# | 6c (dur, voir 6c+) | Au relais on se pose la question si ça vaut la peine de continuer vu "l'humidité" des prises...
La suite nous paraît être moins mouillé donc on décide de partir dedans.
La longueur est sublime mais je suis plus dedans, entre les prises +/- humide/boueuses et l'espacement des points, j'arrive pas à me battre pour grimper et profiter pleinement de la longueur. Je sortirai point à point la longueur sans tant forcer et regretterai dès l'arrivée au relais de pas avoir pu profiter plus, faudra revenir !
Kévin arrivera à se battre et ratera l'enchaînement à 2 points du relais, beau fight !
Et 1er relais complètement pendu de ma vie, ça fait son petit effet au mental de pendre tel un saucisson pour assurer son pote et ça fait aussi son petit effet au sang dans les jambes 😔
L# | 6c+| La longueur qui m'a fait échangé de leader à L1 est là et elle déçoit pas en apparence, une bonne section physique et un bon dévers.
Kévin part dedans avec l'envie d'en découdre et d'enfin libérer une longueur ! C'était sans compter sur un départ super teigneux qui lui coûtera l'enchaînement après 2 mouvements..
Mais c'est sans regret au final, après avoir franchi le 1er bombé/toit il se retrouve face à plein de prises trempées et une section bien engagée qui le fera réfléchir à 3 fois avant de trouver la méthode pour s'en sortir.
En second, j'ai pas fait le fier non plus, très impressionné par le profil, je broie toutes les prises bien + que nécessaire et peine à avancer et sortir la longueur.
L# | 6b+ (6c) | Bon j'aimerais bien grimper et profiter de cette voie quand même ! Je pars, j'avoue peu combatif au vu des dernières longueurs, et pour ne pas changer je me fais cueillir juste au dessus du relais sur un bi inversé que j'arrive pas à valoriser pour sortir.
La suite ne dépareillera pas et j'alterne grimpe et pause pour comprendre quoi faire, tout me semble bien plus dur que ce que je met derrière un "6b+".
Assez déçu de ma grimpe j'arrive au relais et attends Kévin pour qu'il termine cette longue journée de bataille. Venu pour se réconcilier avec Presles et ses dernières expériences coriaces, c'est pas aujourd'hui que le traité de paix sera signé !
L# | 6b+ (6c)| La longueur de la dernière chance pour remonter notre estime de nous!
Spoiler : elle n'a pas été enchaînée ! Plus homogène que la précédente, on a couiné quand même bien 3 fois pour franchir ces nombreux courts bombés et ça jusqu'à sous le relais.
Pas peu contents de sortir, à défaut d'avoir enchaîné, on a quand même tout grimpé sauf le pas de L3 détrempé, faut voir le bon côté des choses !

Retour

2 possibilités :

  • Rappels : Non fait, tous les détails sur le CR de JYF : 👉 Détails des rappels 👈
    ⚠️ 1er relais de rappel sur 1 spit + un arbuste mort...
  • (40-45min) À pied :
    • Remonter entre les gros blocs de pierre sur un terrain terreux peu stable mais pas exposé sur ~20m
    • Prendre à droite à iso altitude entre les arbres jusqu'à retrouver un semblant de sentier, plutôt descendant
    • Le suivre 30m et il rejoint le GR du pas du ranc
    • Suivre le GR qui zigzague en forêt, jamais très exposé, quelques pas aérien mais aucune difficulté
    • Retour sur l'approche et retour au Cabane Café pour le réconfort après l'effort

De retour sur la route on profitera d'une alternance ombre-lumière sur la falaise d'en face avec la cascade du marquis en fond, un réel plaisir qui ferait presque oublier cette journée chargée en émotions.

Paysage du Vercors avec la Cascade du Moulin Marquis et les falaises environnantes
Incroyable lumière sur les falaises et la Cascade du Moulin Marquis au loin

⏳ Durée

Approche : 0h25
Grimpe : 5h30
Descente : 0h35
Total : ~6h30

💬 Notre avis

Un niveau 7a à vue et une appétence pour le style physique est vraiment idéal pour profiter et apprécier cette voie à sa juste valeur !

De loin la plus dure des grandes voies que j'ai parcouru à ce jour!

Je partais pas enchanté par tout ce profil raide et dévers mais j'avais envie de m'y confronter pour voir ce que ça donnait, j'ai pas été déçu du voyage 🤯
Un bon morceau cette voie avec, de notre point de vue, rien en dessous de 6c hors L2 et les 6c sont plus dures que des 7a ailleurs à Presles !

En comparaison avec La valse du temps parcourue il y a 3 semaines, cela n'a RIEN à voir ! Les 6b de la Valse étaient plus simple que le 6a+ et les 6c bien bien plus simple que les 6b+ des Joies. De même pour Luxe, calme et Volupté où je passe pas loin d'enchaîner, là j'étais looooin d'enchaîner les longueurs.

Faudra revenir plus fort, plus à l'aise sur ces profils et quand ce sera sec parce qu'évidemment ça n'a pas aidé mais on se mentirait en disant que c'est l'eau qui a tout fait.

👋 Avant de partir

📒 Topo Les joies de la procréation 🥃🥙 Cabane Café, Restaurant Pique-nique local !

📸 Les images

L'article vous a plu ?
[[AC]]