La valse du temps 7a>6b P1 - Presles

[[AC]]

Tout juste 6 jours après notre dernière aventure Presloise, un nouveau créneau météo se présente!

De passage express sur Grenoble, un pote de pote rencontré le matin même se joint à moi pour parcourir cette nouvelle voie de la liste du DE.

Au programme 6 longueurs (qu'on raccourcira en 5) du 5c au 7a pour une sortie au sommet du secteur Chrysanthèmes.

📷
Parti un peu vite, j'en ai oublié mon appareil photo.. 😢
Peu de photos et au téléphone du coup

Mobilité douce

Presles est accessible en bus + stop ou bus + vélo assez facilement par le bus T60 depuis Grenoble jusqu’à Pont en Royans.

🚌
Bus T60 Grenoble - Pont en Royans
Horaires

Une fois arrivé au terminus, un simple levé de pouce ou quelques coups de pédales vous amèneront au départ de l’approche.

🚵‍♀️
En vélo, comptez ~500d+📈 pour 8km, une belle montée !

Approche

Garés au parking P1 sur le plateau de Presles (45.080458, 5.377836), on coupe les lacets de la D292 via le sentier bien balisé pour arriver sur le chemin, profil descendant puis alternance courte montées/descentes, qui nous amène aux secteurs Buis (cf Point trop n'en faut ou Voie des Buis).
Au moment du banc (simple planche sur 2 cailloux), prendre à gauche la sente en ascendance qui rejoint la paroi pour rejoindre le secteur buis.

Arrivés au pied de la paroi, longer la paroi jusqu'à atteindre la vire aux chèvres.
Continuer jusqu'au bout de cette vire (5min ?) et avant d'en descendre prendre à gauche la petite et courte sente peu marquée qui continue à flanc de paroi.

Approche Grande voie Valse du temps ED- Presles - Vercors
Embranchement en quittant la vire aux chèvres
Approche Grande voie Valse du temps ED- Presles - Vercors
Début de voie en parallèle du sentier bien marqué, avant les gros dévers

Le départ est là ! Marqué 2 fois, à hauteur de hanche et à 3m du sol !

Luxe calme et volupté Presles ED- grande voie vercors
Nom inscrit au pied de la voie

Si vous avez atteint les gros dévers à 5m du sol ou que votre sentier remonte, vous êtes trop loin, faites demi tour ! ↩️

🤦
Ayant lu "pilier du souvenir" sur C2C, on est monté jusqu'au pilier, on a cherché partout sans succès...
Ce n'est qu'en cherchant le détail d'approche des voies environnantes qu'on a (enfin) trouvé ! (Topo C2C modifié!)

La valse du temps 7a>6b P1

L#= | Cotation topo (ressenti)| Commentaire | Relais | Confort /5⭐ L# | 6c | Un échauffement bien trop rude
Un premier point assez haut mais sans difficulté avant d'arriver dans du rocher de merde jusqu'au dévers bien plus compact.
Au dévers, 2 mouvements assez loin pour sortir les pieds et ça déroule sur des prises crochetantes.
Fin sur 8m de dalle fine où un bi salvateur permet de se refaire.
L'équipement est très bien pensé mais oblige à grimper entre les points.

S'échauffer comme il faut au pied peut sauver l'enchainement 🙄 | Relais 2 points sur vire avec arbre | 5⭐L# | A0 puis 7a (7a+) | Costaud et dur à vue
Un premier pas en A0 avec deux longues chasses d'eau à demeure en état correct (mars 2024). On attaque ensuite la grimpe sur du gris avec 2 points coriaces (A0 possibles) avant un repos total sous le dièdre, et quel dièdre !
Plus on s'approche du bombé, plus c'est dur, thème dulf droite&gauche & pieds à plats. Sortie à l'aveugle et ça continue de grimper jusqu'au relais
| Relais 2 points sur mini vire | 4⭐L# | 6b+ (6b) | Superbe envolée très homogène
Un petit pas pour sortir de cette vire avec les pieds hauts puis succession d'écailles & trous hyper crochetants.es entrecoupés de repos totaux.
Toujours de bonnes écailles et malgré un équipement en apparence aéré, on est toujours super bien pour clipper et les pas sont vraiment juste après les points.

Du relais, on traverse 20m à droite (0 pt mais corde derrière becquet/arbre, marche facile) jusqu'au relais chaîné sous le boyau évident de Nosferatu.
| Relais 2 points sur vire médiane| 5⭐L# | 6c | Départ très teigneux puis un poil aérien
Arriver au boyau fait toute la difficulté de la longueur !
Prises fuyantes voir inexistantes sur bons pieds certes mais ça reste bien coriace.
Du boyau, bien partir en ascendance droite (pts visibles) pour franchir le bombé à sa droite (ne pas rentrer dedans même si c'est tentant!).
Impressionnant mais pas si dur en restant bien dans l'axe du bombé.
Ensuite on louvoie beaucoup entre les points au plus faciles avec toujours de bonnes prises à bien débusquer (ça reste 6b sur le haut).
| Relais 2 points sur petites strate| 3⭐L# | 6b + 5c | Superbe longueur doublée pour deux fois plus de plaisir
Départ un peu dur pour trouver les prises au 2e pt.
Deux points communs à Nosferatu avant de partir à gauche sur le dièdre fissuré, que dis-je, entaillé d'une superbe fissure large qui nous offrent de somptueux bacs ! 😻
On la remonte sur de bonnes prises avant d'en sortir par la droite avec un petit pas bien classe pour rejoindre de belles inversées et un petit reta pour rallier R5 qui offre un confort proche de 0.
On double donc sans hésitation avec L6 et le 5c qui, contre toute attente, grimpe pas mal et de manière assez aéré.
Sans être dure, c'est homogène et nécessite un peu de réflexion jusqu'à arriver au plateau.
Tirage pas abondant pour les deux longueurs, rallonger quelques paires suffit.
| Relais sur arbre sur le plateau| 5⭐

L#= | Cotation topo (ressenti)| Commentaire L# | 6c | Bien décidé à me sortir les doigts du c** et aller dans les profils qui m'impressionnent, je décide partir dans L1 et son pas de bombé.
Pas déçu du voyage, je m'y reprend à 3 fois avant d'accepter d'engager au dessus du point et me rendre compte qu'il n'y avait finalement aucun pas 🤦
C'est ça l'apprentissage !
Tom randonnera ça sans tortiller mais on s'accordera bien sur le manque crucial d'échauffement pour ce genre de longueur en L1. L# | A0 puis 7a(7a+) | Joueur, le Tom tente de libérer le A0 et passe vraiment pas loin de le faire ! (C'est là que j'apprendrai qu'il grimpe 8a/b et que je comprendrai mieux l'envie de libérer 🙄)
Sans vouloir s'y attarder, il finit par tirer sur la chasse d'eau et enchaîner la suite sans trop de soucis mais avec une belle hésitation sur la route à prendre au mini dévers de fin de dièdre !
Je pars pour le rejoindre sans même imaginer une seconde essayer de libérer quoi que ce soit sur ce premier pas et j'artiffe ça comme il faut !
J'arrive à grimper jusqu'à la quasi fin du dièdre avant de me faire surprendre par un pied un peu trop plat qui me coûte l'enchainement.
Avec la méthode, la sortie à l'aveugle est bien plus facile 😉 L# | 6b+ (6b) | Un peu farci du 7a je prends 2-3 minutes de pause avant de m'attaquer au 6b+ ou 6c selon les topos de 47m.
Visuellement dans mon caillou préféré, du bon gris compact troué et farci d'écailles de toutes tailles, le ré-gal.
Malgré un équipement qui me paraît à chaque nouveau point aéré, il s'avère super intelligemment placé pour grimper et clipper en toute sérénité !
47m de bonheur ça passe (trop) vite... L# | 6c | A la vue de ce boyau, notre seule envie est de s'y faufiler !
Mais on reste sage et dans la voie pour finir ces 2 longueurs restantes.
Bien secoué au départ par ses prises peu crochetantes et peu visibles, Tom enchaînera sans trop de mal tout le reste de la longueur si bien que je pensais que la longueur était terminée après le bombé.
Grosse erreur de ma part, après m'être fait à mon tour secoué sur le départ, je couine sur le passage du bombé plein gaz et je suis vite rattrapé par la réalité, ça grimpe encore bien au dessus! Lui n'a rien vu visiblement haha L# | 6b+5c | A mon tour à nouveau de partir dans ce orange dont le début ne m'attire guère avec sa chasse d'eau qui veut déjà dire ce qu'elle veut dire. Heureusement que la suite est plus attrayante avec bac land au programme.
Comme attendu, ça secoue sur le début où je zippe une première fois en décollant du relais et m'y reprend à 2 fois sur la chasse d'eau.
Le reste déroule bien avec de superbes pas variés sur du bon rocher.
Voyant R5 pleine paroi avec un confort proche de 0, je n'hésite pas une milliseconde pour enchaîner avec L6 car "en plus c'est que 5c, c'est rando".
Crois-tu! J'ai failli me la coller 4m au dessus du point où, après une zipette de pied, je me retrouve pendu sur un bras et un pied au dessus d'un bombé...
Remis de mes émotions, je fais du mieux pour me reconcentrer et sortir de cette ultime longueur !

L1 Grande voie Valse du temps ED- 7a>6b P1 Presles - Vercors
L1 depuis le sol
L2 Grande voie Valse du temps ED- 7a>6b P1 Presles - Vercors
L2 depuis R1

Retour

Du sommet de la voie, la sente est inrattable et part à l'ouest (gauche dos paroi).
Elle descend en direction du parking à travers la forêt avant de rejoindre le retour des Buis et nous ramener 5min plus tard sur la petite portion de route d'approche et au parking.

⏳ Durée

Approche : 0h25 + 0h15 de cherche de début de voie
Grimpe : ~3h50 rythme tranquille
Descente : 0h15
Total : 4h45

💬 Notre avis

Un niveau 6c+ est, pour nous, nécessaire pour profiter de la voie !

Superbe voie avec de belles envolées !
Seul bémol c'est que ce ne soit que finalement 5 (longues) longueurs, on en voudrait plus 🙄

Très cool en tout cas de varier de type d'escalade, de profil et de cailloux (gris & orange).
Bien moins gazeuse que Luxe, calme et volupté parcourue semaine dernière, elle bénéficie quand même d'un ou deux passages bien aériens et d'une L2 + dure que tous les pas de Luxe!

👋 Avant de partir

📒 Topo Valse du temps

🤩 D'autres voies à Presles

👌 Point trop n'en faut TD 6a>6a P2 - Buis
🤘 Voie des Buis D+ 5c+>5c P1+ - Buis
🤙 Ecole Buissonnière TD 6b>6a P2 - Fhara Kiri
🫰Luxe, calme et volupté ED- 6c+/7a>6b P1 - Fhara Kiri

📸 Les images

L'article vous a plu ?
[[AC]]